Forum RPG sur le manga de Kazuya Minekura, avec un contexte inédit ! Venez vite nous rejoindre !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Son Gokû
The baka saru powaaaa ! J'ai faim ç_ç
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/07/2010
Localisation : Près de Sanzô :D.

Vos Statistiques
Force: blabla
Défense: blabla

MessageSujet: Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]   Lun 2 Aoû - 17:44

Gokû bailla un bon coup. Quand il n’avait pas faim, il avait sommeil. Enfin, en même temps là il était dans la tente, prêt à s’endormir, à faire de beaux rêves, avec pleins de nikumans, et de nourriture diversifiée, donc c’était normal d’avoir sommeil. Il avait hâte de plonger dans les bras de Morphée même si sûrement le singe ignorait qui était Morphée. Et puis, qui a dit que les grecs avaient déjà fait part de leurs mythes dans un monde tel que Togenkyô ?!
Bref, ne nous attardons pas là-dessus et parlons plutôt de la journée du ouistiti qui avait été comme d’habitude. Ils avaient été les quatre en direction de l’ouest avec Hakuryu transformé en Jeep
Bien sûr des yôkais les avait encore attaqué, ce qui avait fait la joie du babouin qui s’était immédiatement élancé dans la baston, muni de son Nyoibo d’amour et de son envie de se battre qui semblait inépuisable – comme l’envie de manger -. Une fois les idiots de battus le singe avait encore beuglé qu’il avait faim, et quand ce fut vraiment l’heure de manger il avait eut le droit à l’un de ses nombreux repas du jour.

Enfin bref, la journée avait été comme d’habitude, et quand la nuit vint, ils se trouvaient non pas dans un village mais bien en pleine forêt, ce qui les poussa à installer les tentes, et à les répartir. Gokû se retrouva avec Sanzô, et comprit qu’il ne devait surtout pas brailler de trop sinon le blond allait sûrement lui donner un coup de baffeur ce qu’il n’avait pas du tout envie. Ce pourquoi, il semblait calme – j’ai bien dit il semblait -, mais tout fut terminé quand un papillon s’incrusta dans la tente pour embêter le pauvre singe qui n’avait rien demandé à personne.

- Aaaaah !!

C’était un braillement digne d’un singe qui n’aimait pas être embêté par un papillon. C’est vrai quoi, il avait beau agiter les bras dans tous les sens il ne pouvait rien faire car la bestiole ne s’en allait pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genjô Sanzô
Moine ADMIN corrompu et dépravé
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : sûrement quelque part avec trois guignols

Vos Statistiques
Force:
Défense:

MessageSujet: Re: Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]   Lun 2 Aoû - 19:28

Un coup de feu retentit, brisant le silence de la nuit. Des oiseaux qui dormaient bien tranquillement sur leur arbre s’envolèrent, paniquant, des animaux s’enfuirent, la forêt sembla réveillé durant un bref instant. Puis tout redevint calme.
Dans la tente une odeur de poudre subsistait, et un trou laissait apparaître un bout du ciel et des étoiles. Heureusement il ne pleuvait pas.

Sanzô détestait les insectes et se demandait comment certains pouvaient tolérer ces bestioles qui lui paraissaient être pire qu’une horde de Yôkais. Il avait mis fin aux braillements du singe en mettant un terme à la vie de ce saleté de papillons de nuit. Seule une aile retomba sur le sol et le moine corrompu l’écrabouilla de son pied.

Il était fatigué, la journée avait été longue, surtout à cause des trois marioles avec qui il était obligé d’aller à l’ouest. Des Yôkais avaient bien essayé de le soulager de ce poids en les buttant tous les quatre, mais leur opération avait été voué à l’échec, bande de nuls. Et maintenant qu’il essayait de dormir tranquillement (le partage des tentes s’étant fait vraiment n’importe comment vu qu’il était obligé de dormir avec le singe), voilà que cet abruti de Gokû se mettait à hurler et gesticuler dans tous les sens, juste à cause d’un simple papillon de nuit.
Vraiment il haïssait les insectes.

- La ferme con de singe, maintenant il est mort et je veux dormir !

Sanzô rangea donc son flingue, et se tourna sur le côté, sa couverture remontant jusqu’à ses hanches. Pourtant la soirée était fraiche et la température à l’intérieur de la tente était loin d’être élevé (encore moins maintenant qu’il y avait un trou), mais le blond ne semblait pas avoir froid. Il avait fermé les yeux essayant de trouver le sommeil, espérant que Gokû ne ferait plus de bruit, que les papillons restent dehors, que… Bzzzzzzzzzzzzz !

Un moustique. Un fichu moustique. Qui tournicotait autour de son oreille de ses « bzz » énervants, il allait faire un massacre, un génocide…
C’est ainsi que vidant le chargeur de son arme, il fit d’autres trous dans la tente sans même réussir à tuer ce crétin d’insecte. Enervé il voulu l’écrabouiller d’un coup de baffeur, mais ce fut une mauvaise idée puisqu’il cogna dans un piquet, la toile de la tente s’écroulant ainsi sur lui et le singe.
Bzzzzzzzzzz… Et le moustique était toujours en vie. Mauvaise soirée.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son Gokû
The baka saru powaaaa ! J'ai faim ç_ç
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/07/2010
Localisation : Près de Sanzô :D.

Vos Statistiques
Force: blabla
Défense: blabla

MessageSujet: Re: Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]   Mar 3 Aoû - 21:21

Bien sûr, ce qui devait arriver, arriva. Et cela ne pu que faire sursauter le pauvre singe qui avait bien cru mourir à cet instant précis. Sanzô avait tiré, pile sur le papillon qui à présent était mort. Il ne restait plus rien du pauvre insecte qui avait rendu l’âme plus vite que deux et deux font quatre. Gokû était pourtant habitué à ce que le blond ait des réactions comme ça, et qu’il tire sur tout ce qui bouge et ne bouge pas, mais à chaque fois ça lui fichait une de ses frousses ! En plus, là il avait eut chaud, un peu plus et la balle le touchait. Par chance, le moine avait bien visé et le papillon de nuit qui embêtait le ouistiti, était dorénavant mort, décédé, mille pieds sous terre. Enfin, dans ces cas là c’est plus mille pattes sous terre, mais…

- La ferme con de singe, maintenant il est mort et je veux dormir !

Le message fut si clair et compréhensible que le dit singe ferma sa bouche, se remit dans ses couvertures, et fit de son mieux pour ne plus faire de bruit. C’était une simple action de son instinct de survie qui lui soufflait doucement que s’il faisait trop de bruit, il sentait que Sanzô n’hésiterais pas à le rendre dans le même état que le macchabé d’insecte. Ce pourquoi, il se tu, essaya de retenir les gargouillements de son ventre qui voulait s’exprimer, et ferma les yeux.

Seulement, sûrement à cause du trou dans la tente, une autre bestiole fit son apparition, et Gokû pria pour qu’elle ne vienne pas tournicoter autour de lui. Le problème, c’est qu’en effet elle ne tourna pas autour du singe, mais autour de quelqu’un d’autre. Et plusieurs coups de révolver se firent entendre. Malheureusement, l’insecte était plus coriace que l’autre, et parut être toujours en vie. Gokû craignait le pire. Et d’ailleurs, c’est ce qui arriva. La tente tomba, et heureusement qu’il ne pleuvait pas, sinon, là, vraiment, Sanzô aurait été vraiment, vraiment, vraiment Sanzô.

Bref, le singe se releva en essayant d’enlever la tente, et en gesticulant. Si le kappa apprenait ce qui s’était passé, il allait encore se moquer de lui, et les deux allaient une nouvelle fois se disputer comme de grands enfants.

- Waaaaah ! J’arrive pas à remettre la tente droiiiite !!

Fut la seule chose qu’il parvint à faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genjô Sanzô
Moine ADMIN corrompu et dépravé
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : sûrement quelque part avec trois guignols

Vos Statistiques
Force:
Défense:

MessageSujet: Re: Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]   Mer 4 Aoû - 2:54

Emballé sous la toile de la tente, avec ce moustique (ou ces ? Peut-être qu’en fait ils étaient plusieurs et cela expliquerait tout), Sanzô sentait ses nerfs lâcher tout doucement, si ça continuait il allait faire un génocide d’insectes à l’aide de son sûtra.
De toute façon une soirée qui commençait avec un papillon de nuit, ne pouvait pas être une bonne soirée, et la preuve en était là, alors que le blond et le singe se battaient avec cette fichue toile de tente pour s’extirper d’en dessous au moins.
Une fois sortit de sous le tas de tissus le moine avait le visage tiré, signe de fatigue et d’énervement, signe également qu’il n’allait pas tarder à exploser si les choses continuaient à se dérouler ainsi. Il prit une bonne inspiration, alors que l’idiot de singe essayait de reconstruire la tente, sans succès évidement, le contraire aurait étonné Sanzô.
Gokû bien sûr dut pousser une plainte pour montrer qu’il n’y arrivait pas, alors que c’était très visible même s’il était resté silencieux (mais forcément le singe et le silence ça faisait quatre, c’était un peu comme le privée de bouffe quoi).

- Laisse-moi faire con de singe !

Sanzô empoigna les piquets, la toile, le tout, et sans doute effrayée de ce qui pourrait arriver si elle n’obéissait au moine impatient (de plus en plus), la tente finit par se laisser reconstruire sans plainte. Elle était bien sûre pleines de trous à cause des balles du blond, mais on ne pouvait pas tout avoir dans la vie, une tente en bon état ou un tente sans moustique (surtout si c’était Sanzô qui était chargé d’éliminer les insectes).

- Bof, on verra le ciel comme ça.

Le problème c’est que les insectes allaient rentrer encore plus facilement, et que pourrait-il contre ça ? A cette époque la bombe anti-bestioles chiantes n’existait pas (dommage). Il retourna se coucher, ayant rechargé son pistolet au cas où.
Sauf que maintenant il n’était plus fatigué, c’est comme ça, quand il voulait dormir les insectes venaient squatter, et maintenant avec tout ça il se sentait bien réveillé et il n’y avait plus un bruit autour. Alors les deux bras sous la tête, posés comme un oreiller, Sanzô regarda les bouts de ciel qu’il apercevait de par les trous qui parsemait la tente, un peu comme un gruyère.

La nuit était clair, pas un nuage, juste les étoiles et le froid également, le vent s’immisçait facilement, comme un traitre, par les trous et ensuite semblait vouloir rester à l’intérieur, gelant le moine et le singe. Si le premier résistait plutôt bien, il était sûr que le deuxième n’allait pas tarder à claquer des dents (puis se plaindre qu’il avait froid, en hurlant bien sûr, histoire que tout le monde l’entende, alors que Sanzô était juste à côté et qu’il était le seul présent).
Alors avant que le con de singe agisse, le moine dans un geste de pitié, lui prêta le bout de couverture dont il n’avait pas besoin. Avec ça Gokû aurait deux couvertures et il avait intérêt de se la fermer, après tout Sanzô avait bien gagné sa tranquillité (puisqu’il s’était montré presque sympa, même s’il ne l’avait fait que pour lui-même en fait).
Et pour profiter de ce calme, il sortit une cigarette et commença à la fumer, ce n’était absolument pas réchauffant, mais au moins ça le reposait (et ça chassait les insectes qui voudraient venir squatter), sans doute pourrait-il s’endormir après ça.
Et tant pis si l’odeur devait gêner le singe à côté, parce qu’il lui avait déjà prêté sa couverture et que c’était déjà bien assez. Faudrait pas trop lui en demander quand même…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son Gokû
The baka saru powaaaa ! J'ai faim ç_ç
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/07/2010
Localisation : Près de Sanzô :D.

Vos Statistiques
Force: blabla
Défense: blabla

MessageSujet: Re: Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]   Mer 4 Aoû - 23:49

Gokû se débattait en essayant d’arranger la catastrophe, mais maladroit et pas doué comme il était, c’était sûr qu’il ne pouvait pas refaire une tente. Ce pourquoi, le blond dû le remarquer, ou même sûrement s’en douta-il, car ce fut lui qui remit la tente complètement. Enfin, elle ne s’était pas remise entièrement, vu que les trous que le bonze avait faits parurent être toujours là, mais tout ne pouvait pas être parfait, et c’était déjà bien que l’endroit où ils dormaient était remis dans son état naturel – les trous en plus -. Bon, maintenant, il ne fallait plus qu’aucune chose ne vienne perturber la nuit de Sanzô, sinon Gokû sentait vaguement qu’ils ne dormiraient pas beaucoup ce soir.
Alors, le singe pria intérieurement qu’aucun insecte ne vienne encore taper la causette dans la tente.

- Bof, on verra le ciel comme ça.

Il ne fit aucun commentaire là dessus. Et comme ça il imaginerait que la lune était un croissant et…Non, il ne fallait pas que le ouistiti pense à ça, sinon il allait encore avoir faim. Il faudra qu’il se concentre sur les étoiles…Quoique, les étoiles pouvaient ressembler à des pâtes qu’on aurait coupées en mille morceaux…Ou à des grains de sels… Ou à du sucre….Ou…Non, non, chut. Mais Gokû était déjà reparti dans sa pensée habituelle : La nourriture.
Tout en se couchant, en fermant les yeux, il voyait cette scène de lui entrain de manger un croissant de lune, puis un cookie ressemblant au soleil, aaah, qu’est ce qu’il était fondant dans sa bouche, et ensuite, le voilà qui mange une étoile… C’est tellement bon. Le seul problème, c’est qu’il avait un peu froid. Maudite nuit qui réchauffe si peu par rapport au soleil. Et alors que Gokû allait une nouvelle fois se plaindre de quelque chose, il sentit qu’on lui rajoutait un peu de chaleur, et s’aperçu que c’était Sanzô qui lui avait donné un bout de sa couverture… Etrange. Mais, Gokû reparti dans son délire de croissant de lune avant d’avoir pu terminer sa pensée.

Seulement, le singe ne s’endormi pas. Sûrement parce que Sanzô venait de commencer à fumer une cigarette. Et que la fumée, bien qu’elle puisse facilement s’en aller par delà les nombreux trous de la tente, lui avait chatouillé les narines, lui coupant ainsi toute pensée de nourriture. Gokû était face à un dilemme : S’il se plaignait, ça n’allait pas arrêter le blond, et s’il ne se plaignait pas, il n’arriverait pas à dormir. En plus, maintenant qu’il ne rêvait plus, il avait faim. Ce pourquoi, il du bien évidemment exprimer cette envie qu’il avait à cause de ses pensées ayant toute le même rapport : La nourriture

- Sanzô, j’ai faim…

Il prenait un risque, et en était à moitié conscient, voire carrément inconscient en fait. Et puis qu’importe, il avait vraiment faim !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genjô Sanzô
Moine ADMIN corrompu et dépravé
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 20/07/2010
Localisation : sûrement quelque part avec trois guignols

Vos Statistiques
Force:
Défense:

MessageSujet: Re: Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]   Jeu 5 Aoû - 17:51

La nuit était de nouveau calme et paisible, aucun insecte à l’horizon, la tranquillité ne semblait plus vouloir être troublé par rien, le silence…

- Sanzô, j’ai faim.

Ca l’aurait étonné tiens, le ventre sur pattes ne pouvait pas rester tranquille plus de deux minutes lui, et surtout sans manger. A quoi avait-il bien pu penser pour que le creux de son estomac devienne si grand que le singe prenne le risque de le faire remarquer au moine (qui, rappelons le, était prêt à tuer le premier qui l’emmerdait quelques minutes plus tôt) ? Gokû était inconscient, ou très courageux, ou les deux (mais Sanzô pensait surtout qu’il était inconscient et stupide).

Comme l’abruti de singe avait toujours faim, on peut se dire que le blond avait toujours des réserves de nourriture sur lui, pour prévoir le coup. Et bien non. Pourquoi donc ? Parce qu’il était impossible de faire des réserves avec quelqu’un qui bouffait tout en un rien de temps, et n’en laissant pas une miette, ne pensant pas qu’il pourrait en garder pour plus tard. Donc Sanzô n’avait rien à manger pour Gokû et malheureusement Gokû avait faim. Conclusion, il n’allait sûrement pas tarder à le faire chier, à coup de gargouillement de ventre, de cris, et de gesticulation.
Adieu calme et tranquillité.

- Va chasser si t’as faim.

Sanzô avait dit ça sur un ton sérieux, et énervé, fumant sa clope sans bouger. Mais il ne l’avait pas dit en pensant que Gokû le ferait (pourtant faudrait se méfier, il en serait bien capable). C’était juste pour lui fermer le clapet, pour lui expliquer que s’il voulait de la bouffe il n’avait qu’à la gagner lui-même, il comprendrait à quel point c’était chiant de toujours trouver un moyen de le nourrir. Surtout paumé en pleine nature comme ça.

- Sinon grimpe à un arbre et mange les fruits

Avec un peu de chance Gokû resterait coincé en haut, et lui foutrait la paix. Ou hurlerait pour qu’on le descende… Moins bien.

- Ou va fouiller dans le sac d’Hakkai, il aura peut-être quelque chose.

Et si jamais le singe obéissait, Sanzô était persuadé que le prof allait leur remonter les bretelles, à tous les deux. Gokû parce qu’il ne faut pas fouiller sans permission, Sanzô parce qu’il lui aura soufflé l’idée sans l’empêcher de le faire. Mais s’il n’était pas content il n’avait qu’à dormir avec le singe et le nourrir assez pour qu’il ferme sa bouche pendant une nuit. Au moins.

Sinon le moine n’avait qu’à assommer le brun assez fort pour l’endormir jusqu’au matin. Pas bête ça non ?
Après la cigarette, peut-être.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son Gokû
The baka saru powaaaa ! J'ai faim ç_ç
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/07/2010
Localisation : Près de Sanzô :D.

Vos Statistiques
Force: blabla
Défense: blabla

MessageSujet: Re: Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]   Dim 8 Aoû - 21:31

[Désolé du retard, mon inspi se barre en courant ces temps ci =_=]

- Va chasser si t’as faim.

Le ton qu’avait prit Sanzô montrait qu’il n’avait vraiment pas envie que Gokû ait faim, sûrement parce que c’était très ennuyant, pour ne pas dire chiant.
Si on imaginait la scène de Gokû entrain de chasser, tel un guerrier, ou comme un loup, on rigolerait immédiatement. Enfin, on peut aussi imaginer un singe entrain de chasser mais…Bref. En tout cas, il avait faim, mais il ne voulait pas aller chasser, parce qu’est ce qu’il pourrait chasser ? Des hiboux ? Tous les animaux dorment à cette heure ci, sauf les nocturnes, mais ils sont si peu mangeables…

Faut dire, que quelqu’un qui vous braille dessus toutes les dix secondes voire, toutes les deux secondes qu’il a besoin de son remplir son estomac qui se vide en une heure et demi maximum, et qui ensuite a son ventre qui gargouille tout le temps, ça peut-être très saoulant, surtout quand on veut dormir, ou quand on veut du silence… Ce que, Sanzô voulait justement.

- Sinon grimpe à un arbre et mange les fruits

C’était une bonne idée, mais trouverait-il des bons fruits appétissants ? Il faudrait qu’il fasse pas mal d’arbres, et vu qu’il fait nuit, que Gokû ne voit rien, et surtout qu’il n’y comprend pas grand-chose, il serait même capable de s’empoisonner en mangeant. Non pas qu’il faut toujours être derrière son dos pour qu’il ne fasse pas de bêtises, mais presque…

- Ou va fouiller dans le sac d’Hakkai, il aura peut-être quelque chose.

Pourquoi pas. Mais si le singe réveillait Hakkaï juste parce qu’il avait faim, et que ce n’était sûrement pas l’heure pour ça, qu’allait-il se passer ? Il n’avait encore jamais essayé. En plus, si le kappa se réveillait - ou s'il ne dormait pas -, il allait se moquer de lui, ils allaient encore se chamailler, Sanzô serait encore de plus de mauvaise humeur que d’habitude… Bref. Les trois solutions proposées par le blond étaient toutes plutôt mauvaise pour la vie du singe. Mais son ventre n’allait pas tarder à gargouiller, et il n’avait pas d’autres solutions que d’accomplir une de ces propositions…
Peut-être les fruits, ça serait plutôt pas mal. Après tout il avait l’habitude d’aller voler des pêches sur le pécher sacré, alors…

- Je vais aller chercher des fruits !

Et voilà que Gokû se lève, déjà prêt à aller chercher à manger, par cette nuit froide, enlevant les couvertures…

- Aaaaaah il faiiit froiiiid !

Pour couronner le tout, le ventre du singe se mit à gargouiller. Décidément, plus bruyant que Gokû, ça ne doit vraiment pas exister.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour une histoire de papillon [PV Sanzô :D]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour mémoire et pour l'histoire !
» Pour l'histoire
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Je suis un papillon de nuit, une grosse mite quoi!
» pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LIEUX EXTERIEURS :: Forêts & Bois-
Sauter vers: